Après Chartres il y a de cela deux semaines, c’est Roche Vendée qui se présente au Petit Palais des Sports ce samedi soir. Les joueuses d’Emmanuel Body arrivent dans la ville rose avec le statut de leader puisque les Chartraines se sont inclinées le week-end dernier. Un nouveau gros défi pour le TMB.

La joueuse à suivre 

Au sein du roster solide et expérimenté de La Roche sur Yon, Johanna Tayeau se pose comme le principal danger extérieur. Joueuse cadre de Ligue 2, l’arrière évolue au RVBC depuis 2011 et n’a jamais produit moins de 11,5 d’évaluation en six saisons sous la tunique vendéenne. Excellente shooteuse longue distance (trois saisons à plus de 40 % de réussite à 3 points), complète dans un peu tous les secteurs notamment sur les lignes de passes, elle affiche 14,8 points à 42,5 % dont 32 % à 3 points, 4,2 rebonds, 3,4 passes et 2,2 interceptions pour 13,2 d’évaluation en 29 minutes. Tayeau reste en plus sur une grosse performance la semaine passée face à Calais avec 33 d’évaluation.

A l’international

Ne cherchez pas plus loin la meilleure intérieure de Ligue 2 depuis plusieurs saisons, elle se trouve en Vendée. Ancienne joueuse de LFB (Villeneuve d’Ascq, Nantes, Bourges, Le Hainaut) mais aussi de WNBA, Bernadette Ngoyisa a posé ses valises à Roche Vendée il y a deux saisons, pour le plus grand bonheur des supporters locaux. Puissante, très percutante offensivement, la poste 5 dévaste les raquettes avec la régularité et l’application d’un métronome (17,5 points à 67 %, 9,7 rebonds, 1 passe et 0,5 interception pour 21,2 d’évaluation en 30 minutes). Meilleure évaluation de LF2, Ngoyisa écrase tout sur son passage cette saison.

On en parle dans le Sud Ouest

Il y a trois ans, Marième Dia était l’un des piliers de la belle équipe de Pau-Lacq-Orthez, qui flitrait avec le très haut de tableau de Ligue 2. Après l’arrêt du club Béarnais, l’intérieure a trouvé refuge en Vendée et n’en est plus partie depuis. Poste 4 offensive, bonne rebondeuse et capable également de s’exprimer en défense, elle forme un sacré duo avec Ngoyisa. Cette saison, elle produit 11,6 points à 48,5 % dont 26 % à 3 points, 6,6 rebonds, 1,6 passe et 1,8 interception pour 14,6 d’évaluation en 28 minutes. Du pain sur la planche pour Emilija Podrug.

La tendance

Leader ou non, le TMB ne doit pas calculer. Il lui reste en effet deux matchs pour sécuriser sa qualification en playoffs, et pourquoi pas aller chercher une meilleure place à même de lui offrir un adversaire de moindre calibre. A l’heure actuelle, d’ailleurs, ce serait Roche Vendée que les Toulousaines affronteraient en playoffs. Il s’agit donc ce samedi à la fois d’un bon test et également d’un bon moyen de se rassurer.

——par www.basket31.fr , partenaire du TMB