En grande difficulté après vingt minutes, Toulouse a fait preuve de caractère pour égaliser avant la fin du temps réglementaire puis conclure après dix minutes supplémentaires.

——–par www.basket31.tv , partenaire du TMB

Sans Omou Touré, et rapidement privé de Mikaela Ruef, le TMB a dû faire preuve d’imagination pour venir à bout d’une équipe bretonne habituée à jouer les premiers rôles en LF2.

Xavier Noguera s’est ainsi appuyé sur un cinq mobile autour de l’expérience du trio formé par Sylvie Gruszczynski (20 points à 6/15, 2 rebonds, 7 passes, 4 interceptions), Lucie Carlier (19 points à 9/16, 4 rebonds, 2 interceptions, 3 contres) et Amélie Pochet (17 points à 6/14, 6 rebonds, 2 passes et 1 interception).

La première, essentielle, a passé plus de 48 (!) minutes sur le parquet, la troisième près de 45, et Camille Cabaton (6 points à 2/6, 2 rebonds, 5 passes) a elle aussi dépassé la quarantaine.

Malgré ces temps de jeu très importants, avec près de 36 minutes pour Carlier et plus de 39 pour une Assetou Traoré à l’unisson (11 points à 3/11, 10 rebonds, 2 passes, 5 interceptions et 2 contres), les Haut-Garonnaises ont trouvé la solution en deuxième mi-temps, et plus particulièrement dans un dernier quart à sens unique (17 à 6 pour le TMB dans la période).

Avant cela, le duo Asia Logan (16 points à 6/9, 7 rebonds, 1 passe, 1 interception) – Aija Brumermane (13 points à 6/7, ) avait causé bien des soucis à la défense toulousaine, Landerneau prenant rapidement l’avantage en première mi-temps (17-24, 10e puis 35-44, 20e).

Après avoir stoppé l’hémorragie (45-54, 30e), les protégées de Xavier Noguera ont donc repris des couleurs, égalisant grâce à Pochet à deux minutes du terme sans qu’un autre panier ne soit inscrit après quarante minutes (61-61, 40e).

C’est une nouvelle fois Amélie Pochet qui a permis aux siennes de compter deux points d’avance à la fin de la première prolongation, mais Majekodunmi a égalisé pour le plus grand bonheur des Bretonnes.

Les cinq dernières minutes ont ensuite abouti sur une domination locale, la puissance de feu toulousaine prenant finalement l’ascendant sur la fougue des joueuses de Stéphane Leite, qui peuvent s’en vouloir de ne pas avoir tué plus tôt cette rencontre (78-72, score final).

Les Toulousaines, malgré les approximations (25 ballons perdus, 37 % de réussite aux tirs) ont su faire preuve d’abnégation et d’envie pour décrocher une partie qui semblait bien mal engagée.

Crédit Photo : Paul Soulié

Les marqueuses :

Pour Toulouse : S.Gruszczynski (20), L.Carlier (19), A.Pochet (17), A.Traoré (11), C.Cabaton (6), E.Prugnières (3), M.Ruef (2), A.Dumont, N.Brochant, P.Mamadou-Debat.

Pour Landerneau : A.Logan (16), A.Brumermane (13), A.Le Bruchec (9), V.Majekodunmi (8), E.Naigre (7), K.Corre (6), P.Lithard (6), M.Butard (5), D.Balayera (2), M.Stervinou.

Photo site RT