– Par La Dépêche de Midi, partenaire du TMB

 

Les statistiques peuvent être curieuses et trompeuses. Sur cette rencontre remportée par les Hautes-Garonnaises, les deux formations ont terminé avec 51 % de réussite, avec une égalité parfaite aux shoots inscrits (30) et tentés (59). Pas plus de différence à 3 points : les Toulousaines en rentrant 7/15, contre 6/20 aux Chartraines. Alors où s’est fait l’écart sur ce match qui a fini à sens unique ? Sur le poids des fautes commises par les Chartraines (23 contre 14), qui ont offert une ribambelle de lancers aux filles de la Ville rose : 26/31 (seulement 9/15 pour les Euréliennes) avec notamment un 11/11 de la capitaine Isabelle Strunc qui terminera avec 33 points au compteur. Une Strunc démoniaque ! Strunc avait déjà inscrit son quota de points à l’issue du premier quart-temps : 17 ! A elle toute seule ou presque, elle aura permis à ses coéquipières de terminer le premier quart en tête (21-25, 10e). Néanmoins, il aura fallu que les Toulousaines appuient soudainement sur l’accélérateur, avec un 10-0 pour passer devant, face à des Chartraines qui avaient, jusque-là, fait plus que jeu égal avec leurs hôtes (10-4, 5e, puis 17-13, 8e).

 

Il y aura eu deux minutes d’absence pour le CCBF. Après Strunc, c’est la Suédoise Kalis Loyd qui prenait le jeu à son compte, agrémentant la marque dès l’entame du deuxième quart (26-34, 12e). Les coéquipières de Kekelly Elenga parvenaient à s’accrocher. Et sous la forme d’un 9-0, elles faisaient douter le dauphin d’Angers (39-40, 17e). Il y avait de nouveau match. Rien n’était fait à la pause (45-50), mais les organismes avaient besoin de se régénérer après vingt minutes de combat intense.

 

Si les Chartraines continuaient à y croire au début de la seconde période (55-60, 24e), elles devaient encore plier sous les fautes et le poids des intérieures d’en face, Ngueko et De Freitas (61-74, 30e). Dans le dernier quart, le TMB assumait sa domination. Loyd et Strunc alimentaient la marque et faisaient gonfler le scoring face à des Chartraines totalement impuissantes et dépassées face à la force de frappe des Hautes-Garonnaises qui s’imposaient 93 à 75.

 

CHARTRES 75 – TOULOUSE 93 (21-25, 24-25, 16-24, 14-19).
Mi-temps : 45-50 ; arbitres : MM. Joseph et Soares ; match disputé à huis clos.

 

Pour Chartres : Belleka (18), Ewodo (4), Bienvenu (5), Elenga (12), Marié(10) puis Hillotte (0), Tayeau (9), Koita (5), Colombo (4), Dramé (8). 51 % de réussite aux tirs (24/39) dont 30 % à 3 points (6/20). 60 % aux lancers francs (9/15). 32 rebonds (Belleka et Colombo, 5). 23 fautes.

Pour Toulouse MB : Mulumba (12), Loyd (19), Strunc (33), Brochant (7), Ngueko (11) puis Jakovljevic (0), Guirassy (0), De Freitas (11). 51 % de réussite aux tirs (30/59) dont 47 % à 3 points (7/15). 84 % aux lancers francs (26/31). 30 rebonds (Ngueko, 7). 14 fautes.

Jean-André PROVOST
IMG_8245