Après Montbrison (59-66) et Mondeville, en Normandie (61-63), le BC la Tronche/Meylan a vu la victoire lui échapper de peu. Au profit de Toulousaines qui ont confirmé, non sans mal, leur premier succès en championnat, sur le Centre fédéral (64-44).

– Par La Dépêche du Midi, partenaire du TMB

 

« On est content d’avoir gagné car la Tronche est une belle équipe et beaucoup viendront se casser les dents ici. » Les mots de Xavier Nogueira, le coach toulousain, feront peut-être chaud au cœur des Iséroises. Mais ils ne les consoleront pas, d’autant qu’elles sont mieux rentrées dans cette partie disputée à huis clos. Dynamiques, comme elles en ont l’habitude, les Troncho/Meylanaises ont pris l’ascendant au bout de cinq minutes, avec des paniers de Long, Marie et Cirgue pour creuser l’écart (18-7, 9e).

 

Les Toulousaines, à l’inverse, multipliaient les échecs face au cercle, surtout de loin. Elles ont donc trouvé leur salut en se rapprochant de la raquette avec des tirs sous le panier ou après rebond offensif. Lauvergne, avec sept points dans le 2e quart-temps, montrait le bon exemple. Struc égalisait à la 17e minute (25-25) et le TMB prenait logiquement le score à la faveur de ce temps fort. Malgré un 3 points de Boisseron, juste avant la pause (30-31), le BCTM ne parviendra plus jamais à reprendre les devants.

 

STRUNC TROUVE LA CLE

 

Pour autant, la deuxième période restera indécise pendant les vingt minutes de jeu (cinq points d’écart maximal, en faveur du TMB). Entre deux équipes qui perdaient progressivement leur adresse, c’était à toi, à moi. Seule Timera (6 points sur le 3e quart-temps) maintenait le BCTM à flot (41-44, 30e).

 

Les Iséroises, courageuses mais émoussées, ne parvenaient pas à inverser le sort d’une rencontre qui leur échappait. En multipliant les fautes, elles offraient aux Toulousaines des lancers francs… Souvent ratés (46-49, 36e). Dans les trois dernières minutes, Choron (deux fois) et Boisseron avaient des tirs ouverts pour faire basculer le match en faveur du BCTM. Mais c’est finalement la capitaine haut-garonnaise Isabelle Strunc qui trouvait la clé en compilant deux lancers puis un 2 points dans le money time.

 

LA TRONCHE-MEYLAN 50 – TOULOUSE 55

(20-11, 10-20, 11-13, 9-11) ; arbitres : Me Corinne Revol et M. Sébastien Verdier-Garrigues ; match disputé à huis clos.

Pour la Tronche/Meylan : Boisseron (3), Choron (7), Droguet (2), Cirgue (10), Long (8), puis Marie (9), Timera (11), Lacaule (0), Revel (0), Moustey.

Pour Toulouse : Mulumba (3), Strunc (15), Brochant (6), Brown (2), Lauvergne (11), puis Jakovljevic (8), Ngueko Guotue (4), De Freitas (6), Guirassy.

Florent COTTÉ

370A8257-ConvertImage-ConvertImage