– Par La Dépêche du Midi, partenaire du TMB

 

L’essentiel
En s’inclinant contre Angers, hier soir, très adroit à 3 points et dominateur au rebond, les Toulousaines laissent le leader prendre sa revanche et s’échapper au classement. Pour accéder à la LFB, elles devront, jusqu’à la fin de la phase régulière, faire un sans-faute et compter sur des défaites angevines.

 

La rencontre
Avec une Loyd étincelante (13 points en 10 minutes), le TMB prend le meilleur départ (13-6). Ousfar, avec trois paniers intérieurs consécutifs, stoppe cet élan. Et c’est l’ancienne toulousaine Gandega qui fait recoller Angers sur un panier à 3 points tiré à huit mètres du cercle sur le buzzer de la fin de la première période (18-17).

Quasi même scénario, et fait rare même score (18-17) en deuxième période. Le TMB, avec Strunc et N’Gueko, se procure 9 longueurs d’avance (34-25, 17e). Mais il oublie Arrondo, puis Dréano-Trécant qui égalise (34-34, 20e), à 3 points avant d’arriver à virer en tête à la pause (36-34).

Toulouse encaisse un 7-0 (36-41, 22e). Le temps-mort de Xavier Noguera n’arrête pas Arrondo (3 sur 3 à 3 points). L’écart se creuse (41-52, 25e). Le TMB entretient le suspense (51-56, 30e). Il hausse le ton en défense alors que Strunc et De Freitas scorent. Les locales reviennent à 2 longueurs (59-61, 34e). Un 3 points d’Ousfar relance Angers (59-64) qui réaccélère (61-69, 36e). Jakovljevic et Strunc ramènent le TMB à un point à 41 secondes du final (71-72). Mais Dréano-Trécant enfile le 3 poin

 

La déclaration de Xavier Noguera
« Je suis déçu bien évidemment. On avait la place de prendre le match. On a cinq minutes de flottement en fin de première mi-temps et en début de seconde qui nous coûtent la victoire. On a fait le match que l’on voulait faire. Dans la préparation nous avions dit que la rencontre se jouerait sur des détails importants. Il se joue sur ces détails mais en notre défaveur. »

Pierre LACOUE

 

Replay : cliquez ici
Statistiques : cliquez ici

DSC_8427isa-Angers

kalis-Angers

marine-Angers

Xavier-Angers
Crédit photo : Christophe Ferré Photography